Devenir gérant chez Relay

Alain 54 ans, aéroport parisien
Stéphanie 32 ans, hôpital Sud de la France
Mireille 57 ans, métro parisien
Osman 28 ans, gare RER parisienne


Alain 54 ans, aéroport parisien
Après avoir passé 12 ans au sein d'une chaîne de magasins de chaussures, j'ai exploité avec mon épouse, un magasin de presse, pendant 5 ans. C'est à la suite de mon divorce, que j'ai rejoint l'entreprise qui s'appelait à l'époque Hachette Détail. Je gère aujourd'hui, et ce depuis 3 ans, l'un des plus importants points de vente de la société (5 mutations en 14 ans). Véritable patron de mon magasin, j'apprécie toutefois les services proposés par la structure et les échanges avec mes collègues. Maintenant, je travaille avec mon fils.
Ce qui a été difficile
S'habituer à l'environnement des transports avec ce que cela représente : le bruit, la foule...
Ce que j'apprécie
L'autonomie, les nombreuses opportunités d'évolution, la perspective d'aller en province, ce que je n'exclus pas et aussi une rémunération motivante (elle a été multipliée par 5 en 14 ans).
De nombreuses opportunités d'évolution
L'entreprise a le souci d'assurer la gestion individuelle des carrières de ses responsables de magasins, en fonction des capacités et motivations de chacun, et des opportunités du réseau.
Il est possible...
De prendre la responsabilité de points de vente de plus en plus importantsD'obtenir un point de vente dans une région de FranceDe changer de réseauDe découvrir de nouveaux produitsPour une première affectation, nous attendons une mobilité Paris - région parisienne

Stéphanie 32 ans, hôpital Sud de la France
Après avoir travaillé 5 ans sur une station d'autoroute, dans une unité de restauration, j'ai voulu évoluer, et sans perspectives dans ma société, j'ai postulé chez Relay (il y en avait un sur la station d'autoroute, et j'avais bien sympathisé avec le gérant). Après une période de formation, j'ai naturellement été orientée vers un magasin cafétéria presse, dans un hôpital parisien. Au bout de 2 ans, j'ai répondu à une proposition de mutation dans le Sud et aujourd'hui, je me sens véritablement "patron" de ma boutique.
Ce qui a été difficile
De trouver ses marques, en tant que patron de mon équipe.
Ce que j'apprécie
La diversité de produits proposés dans mon magasin, la richesse du contact clientèle, et les possibilités de formation.
Des possibilités de formation
Le premier contact avec le métier s'établit grâce à une formation interne, rémunérée, et systématique de 3 semaines dans notre centre de formation basé gare Saint-Lazare. Alternant théorie et pratique, celle-ci aborde l'ensemble des sujets qu'il est nécessaire de maîtriser pour gérer un magasin classique de presse (comptabilité, inventaire, merchandising, démarque…). Dans un second temps, le stagiaire est affecté sur un petit point de vente, met en application ce qu'il a appris et fait ses preuves. Il est accompagné et suivi par un formateur.Au bout de 2 à 8 semaines, le stagiaire est maintenant plus à l'aise avec les notions de réglages presse, de relevé de flux financiers, et autres tickets Z. Il est affecté sur son premier point de vente en qualité de titulaire. Ensuite, quelques formations complémentaires lui seront proposées (comptabilité, gestion du personnel, gestion de la presse…). Enfin un plan de formation annuel lui permet de s'inscrire à d'autres actions pour découvrir de nouvelles activités et approfondir ses connaissances. Un autre centre de formation dédié aux activités de restauration permet de former les gérants affectés dans les unités cafétéria.

Mireille 57 ans, métro parisien
Embauchée il y a 3 ans (eh oui, malgré mon âge, je suis une jeune recrue !), je viens d'être mutée sur un point de vente avec du personnel. Après avoir géré 20 ans avec mon ex-mari une boulangerie, je suis devenue l'adjointe d'un supermarché. Celui-ci ayant brûlé, j'ai dû rechercher du travail. Cela a été difficile et l'absence de fonds, ne me permettait pas d'ouvrir un commerce en mon nom propre. C'est un conseiller ANPE, qui m'a orienté vers Relay. Je n'y avais pas pensé ; je croyais qu'il s'agissait d'un système de franchise.
Ce qui a été difficile
S'adapter aux flux très rapides et concentrés.
Ce que j'apprécie
L'assistance des services centraux sur des problèmes logistiques ou pratiques.
Des profils riches et variés
Chez nous, il n'y a pas de critères d'âge ou de formation : même si la plupart du temps, les candidats retenus présentent une expérience commerciale, certains profils atypiques s'épanouissent et réussissent parfaitement bien dans notre univers.
Les clés du succès
Travail Rigueur Sens du service client, et pour les points de vente les plus importants, capacité à animer une équipe

Osman 28 ans, gare RER parisienne
Travaillant en tant que vendeur à temps partiel pendant mes études, j'ai continué à temps plein pendant 2 ans, après mon DUT. Encouragé et formé par le gérant qui m'avait embauché, j'ai postulé, pour à mon tour prendre la responsabilité d'un magasin.
Ce qui a été difficile
Les contraintes horaires. (je me lève tous les matins à 4 heures…)
Ce que j'apprécie
La richesse d'un métier complet, vivant et diversifié.
Un métier vivant et diversifié
Le rôle du gérant s'articule autour de 3 missions principales :
La vente
Accueil et services à la clientèle
Mise en place des produits et merchandising
La Gestion
Gérer les approvisionnements
Transmettre quotidiennement les informations comptables au siège
Maîtriser les charges directes du point de vente
Maîtriser la démarque
L'animation d'équipe
Motiver, former, responsabiliser son équipe
Recruter et gérer administrativement ses vendeurs